Recettes traditionnelles

Bière gratuite jusqu'à ce que la promotion Green Bay Packers Score se poursuive après la fermeture

Bière gratuite jusqu'à ce que la promotion Green Bay Packers Score se poursuive après la fermeture


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le Bavarian Bierhaus de Milwaukee s'engage à aider les fans à traverser cette période difficile

La brasserie bavaroise Bierhaus

Dans un état saturé de bars de plongée, de bars sportifs et autres divers points d'eau, un établissement doit trouver un crochet particulier pour se démarquer dans le Wisconsin. Bavarian Bierhaus, dans la banlieue de Milwaukee, pensait avoir une promotion gagnante : de la bière gratuite et un bar Bloody Mary depuis le début de chaque match des Packers de Green Bay jusqu'à ce que les Packers marquent.

Avec le quart-arrière Aaron Rodgers à la tête de l'équipe, le bar proposait rarement de la bière gratuite pendant plus d'un quart. Et puis, au cours de la semaine 6, l'impensable s'est produit : Rodgers s'est cassé la clavicule et le quart de réserve Brett Hundley a été appelé pour diriger l'équipe.

Le bar a maintenu sa promotion pendant quelques semaines mouvementées, où l'équipe a tenu bon mais a finalement perdu chaque match. Et puis, le week-end dernier, les Ravens de Baltimore sont venus au Lambeau Field et ont complètement étouffé l'offensive des Packers, accordant aux Packers leur premier blanchissage en plus d'une décennie – ce qui signifiait que les robinets continuaient de couler au Bierhaus.

Au final, le restaurant a servi entre 275 et 300 bières à 200 invités, a déclaré le directeur général Scott Bell à la radio WTMJ. (Ce Wisconsinite ne peut que supposer que les fans ont choisi de partir plutôt que de noyer leur chagrin dans de la bière gratuite tout en regardant leur équipe préférée se faire piétiner.)

Le restaurant prévoit de relancer la promotion ce week-end alors que les Packers affrontent les Steelers de Pittsburgh. Avec l'équipe face à la meilleure défense de la ligue, j'espère que le bar sera complet et prêt pour une autre longue saison. Aucun mot sur la bière que le bar propose gratuitement (ils l'ont appelé une "décision de temps de jeu" dans un message Facebook) mais j'espère une vache tachetée de New Glarus Brewing Co., qui produit la sélection de The Daily Meal pour le meilleure bière du Wisconsin. Trouvez le reste des meilleures, dans notre liste des meilleures bières de chaque état.


Le pilier de Miller Park et ses coupons de conducteur désigné sont un succès auprès des fans

Le jour de l'ouverture à Miller Park cette année, Jim Henderson et Phyllis Purdoff figuraient tous les deux sur la liste des personnes handicapées.

Henderson n'était pas en uniforme en raison d'une inflammation de son épaule droite, et les lanceurs de relève ont besoin que leurs épaules soient en bonne forme. Purdoff n'était pas en uniforme en raison d'une blessure au genou, et les employés du stand des chauffeurs désignés ont besoin que leurs jambes restent debout pendant plusieurs heures pour distribuer des coupons de soda gratuits.

Tant de gens ont posé des questions sur Purdoff, qui travaille sur le stand depuis des décennies, qu'un panneau manuscrit a été apposé sur le comptoir &mdash "Phyllis est sur le DL mais reviendra bientôt."

"Je me suis arraché le genou. Au lit. Seule", a déclaré Purdoff, 81 ans, toujours déçue d'avoir raté sa première journée d'ouverture depuis qu'elle a commencé à travailler pour les Brewers en 1989.

C'est peut-être sa longévité. C'est peut-être parce qu'elle est toujours à l'avant-plan du stand des chauffeurs désignés à Miller Park. C'est peut-être ses cheveux. C'est peut-être parce que c'est un personnage, toujours prêt avec un sourire, une étincelle dans les yeux, une réplique accrocheuse.

Quelle que soit la raison, Purdoff est un élément bien-aimé et bien connu des jeux Brewers.

Ses outils pour le jour du match sont des paquets de coupons roses, un tampon encreur et un tampon qu'elle change à la date du jour. Elle tamponne rapidement chaque coupon avec la date avant de les déchirer et de les remettre à toute personne de 21 ans ou plus qui remet un reçu de stationnement à utiliser pour un soda gratuit. Quatre-vingt-un matchs par saison, environ 500 coupons par match, 26 ans.

C'est beaucoup de coupons de soda.

"Bon après-midi. Merci d'être venu. N'importe quel stand de concession », dit Purdoff dès que les portes s'ouvrent et que les fans commencent à se diriger vers le stand du conducteur désigné pour obtenir leur bon.

Certains lui serrent la main, d'autres la serrent dans leurs bras. La plupart connaissent son nom. Un homme en t-shirt arborant le vieux logo du gant des Brewers a dit : « Bonjour, jeune femme », alors qu'il récupérait son coupon.

Né et élevé à Milwaukee, Purdoff est un fan de baseball de Milwaukee depuis toujours. Elle suivait avidement les Braves et assistait à l'un des matchs des World Series de 1957. Elle a commencé à travailler pour la compagnie de téléphone en octobre 1951 alors qu'elle était encore au lycée.

Elle a passé près de 39 ans à la compagnie de téléphone, esquivant parfois pour assister aux matchs des Braves l'après-midi au County Stadium, disant à ses patrons qu'elle devait se rendre à un enterrement.

"Vous ne savez pas combien de tantes et de grands-mères sont décédées", a déclaré Purdoff, qui était superviseur du traitement des données lorsqu'elle a pris sa retraite.

Elle et son mari, James, décédé il y a 11 ans, avaient des billets pour les Packers au County Stadium et quelqu'un leur a suggéré de travailler comme huissiers. Ils ont commencé en 1988 pour les jeux Packers, et l'année suivante, ils ont commencé à travailler pour les Brewers.

Elle est au stand du conducteur désigné jusqu'à une heure après le début du match, puis se rend dans l'un des bureaux du stade pour d'autres tâches.

Quand elle n'est pas à Miller Park, Purdoff reste occupée et joue au bowling, au bingo tous les quelques mois, au poker le vendredi soir une fois par mois, un voyage d'une semaine en Arizona pendant l'entraînement de printemps. Elle regarde les matchs à l'extérieur à la télévision. Il est rare que Purdoff manque des matchs à Miller Park, mais elle en a raté quelques-uns au début de la saison pour le mariage de sa petite-fille en Floride. Sa petite-fille avait choisi la date des mois avant la publication du calendrier des Brewers 2015.

« Elle a dit : « Grand-mère, qu'est-ce que vous allez faire ? » J'ai dit que je n'avais qu'un nombre limité de petites-filles et que je voulais assister à leurs mariages », a déclaré Purdoff, qui a réussi à suivre le score des Brewers via des applications sportives sur les téléphones portables des invités lors de la réception de mariage.

Elle fait la connaissance de beaucoup de gens, beaucoup de gens la connaissent. Souvent, elle se fait arrêter à l'épicerie, au casino ou au centre commercial et quelqu'un dira, d'où je vous connais ? Parfois, les gens espionnent les cheveux &mdash sorte de caniche blanc pompadour &mdash et disent "Hé, c'est la dame du conducteur désigné."

"Est-ce réel ? Bien sûr, c'est réel", a déclaré Purdoff, tout en admettant que ses cheveux ne sont pas naturellement bouclés. "Oh non, je reçois un coup de pouce. Je me fais couper les cheveux toutes les six semaines, que j'en ai besoin ou non."

Purdoff aime son travail, aime les gens et aime les Brewers et prévoit de continuer à distribuer des coupons de soda jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus le faire.

"Tout le monde me demande quand j'aurai mon propre bobblehead ou quand je vais lancer le premier lancer", a déclaré Purdoff.

À PROPOS DE CETTE FONCTIONNALITÉ

This Is Us est une rubrique récurrente du Journal Sentinel Green Sheet, avec des histoires sur les gens, les lieux et les choses reflétant l'esprit et le cœur de notre communauté.

À propos de Meg Jones

Meg Jones est une journaliste d'affectation générale spécialisée dans les questions relatives aux militaires et aux anciens combattants. Meg faisait partie d'une équipe qui a été finaliste du prix Pulitzer en 2003, et est l'auteur de &ldquo World War II Milwaukee.&rdquo


Le pilier de Miller Park et ses coupons de conducteur désigné sont un succès auprès des fans

Le jour de l'ouverture à Miller Park cette année, Jim Henderson et Phyllis Purdoff figuraient tous les deux sur la liste des personnes handicapées.

Henderson n'était pas en uniforme en raison d'une inflammation de son épaule droite, et les lanceurs de relève ont besoin que leurs épaules soient en bonne forme. Purdoff n'était pas en uniforme en raison d'une blessure au genou, et les employés du stand des chauffeurs désignés ont besoin que leurs jambes restent debout pendant plusieurs heures pour distribuer des coupons de soda gratuits.

Tant de gens ont posé des questions sur Purdoff, qui travaille sur le stand depuis des décennies, qu'un panneau manuscrit a été apposé sur le comptoir &mdash "Phyllis est sur le DL mais reviendra bientôt."

"Je me suis arraché le genou. Au lit. Seule", a déclaré Purdoff, 81 ans, toujours déçue d'avoir raté sa première journée d'ouverture depuis qu'elle a commencé à travailler pour les Brewers en 1989.

C'est peut-être sa longévité. C'est peut-être parce qu'elle est toujours à l'avant-plan du stand des chauffeurs désignés à Miller Park. C'est peut-être ses cheveux. C'est peut-être parce que c'est un personnage, toujours prêt avec un sourire, une étincelle dans les yeux, une réplique accrocheuse.

Quelle que soit la raison, Purdoff est un élément bien-aimé et bien connu des jeux Brewers.

Ses outils pour le jour du match sont des paquets de coupons roses, un tampon encreur et un tampon qu'elle change à la date du jour. Elle tamponne rapidement chaque coupon avec la date avant de les déchirer et de les remettre à toute personne de 21 ans ou plus qui remet un reçu de stationnement à utiliser pour un soda gratuit. Quatre-vingt-un matchs par saison, environ 500 coupons par match, 26 ans.

C'est beaucoup de coupons de soda.

"Bon après-midi. Merci d'être venu. N'importe quel stand de concession », dit Purdoff dès que les portes s'ouvrent et que les fans commencent à se diriger vers le stand du conducteur désigné pour obtenir leur bon.

Certains lui serrent la main, d'autres la serrent dans leurs bras. La plupart connaissent son nom. Un homme en t-shirt arborant le vieux logo du gant des Brewers a dit : « Bonjour, jeune femme », alors qu'il récupérait son coupon.

Né et élevé à Milwaukee, Purdoff est un fan de baseball de Milwaukee depuis toujours. Elle suivait avidement les Braves et assistait à l'un des matchs des World Series de 1957. Elle a commencé à travailler pour la compagnie de téléphone en octobre 1951 alors qu'elle était encore au lycée.

Elle a passé près de 39 ans à la compagnie de téléphone, esquivant parfois pour assister aux matchs des Braves l'après-midi au County Stadium, disant à ses patrons qu'elle devait se rendre à un enterrement.

"Vous ne savez pas combien de tantes et de grands-mères sont décédées", a déclaré Purdoff, qui était superviseur du traitement des données lorsqu'elle a pris sa retraite.

Elle et son mari, James, décédé il y a 11 ans, avaient des billets pour les Packers au County Stadium et quelqu'un leur a suggéré de travailler comme huissiers. Ils ont commencé en 1988 pour les jeux Packers, et l'année suivante, ils ont commencé à travailler pour les Brewers.

Elle est au stand du conducteur désigné jusqu'à une heure après le début du match, puis se rend dans l'un des bureaux du stade pour d'autres tâches.

Quand elle n'est pas à Miller Park, Purdoff reste occupée et joue au bowling, au bingo tous les quelques mois, au poker le vendredi soir une fois par mois, un voyage d'une semaine en Arizona pendant l'entraînement de printemps. Elle regarde les matchs à l'extérieur à la télévision. Il est rare que Purdoff manque des matchs à Miller Park, mais elle en a raté quelques-uns au début de la saison pour le mariage de sa petite-fille en Floride. Sa petite-fille avait choisi la date des mois avant la publication du calendrier des Brewers 2015.

« Elle a dit : « Grand-mère, qu'est-ce que vous allez faire ? » J'ai dit que je n'avais qu'un nombre limité de petites-filles et que je voulais assister à leurs mariages », a déclaré Purdoff, qui a réussi à suivre le score des Brewers via des applications sportives sur les téléphones portables des invités lors de la réception de mariage.

Elle fait la connaissance de beaucoup de gens, beaucoup de gens la connaissent. Souvent, elle se fait arrêter à l'épicerie, au casino ou au centre commercial et quelqu'un dira, d'où je vous connais ? Parfois, les gens espionnent les cheveux &mdash sorte de caniche blanc pompadour &mdash et disent "Hé, c'est la dame du conducteur désigné."

"Est-ce réel ? Bien sûr, c'est réel", a déclaré Purdoff, tout en admettant que ses cheveux ne sont pas naturellement bouclés. "Oh non, je reçois un coup de pouce. Je me fais couper les cheveux toutes les six semaines, que j'en ai besoin ou non."

Purdoff aime son travail, aime les gens et aime les Brewers et prévoit de continuer à distribuer des coupons de soda jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus le faire.

"Tout le monde me demande quand j'aurai mon propre bobblehead ou quand je vais lancer le premier lancer", a déclaré Purdoff.

À PROPOS DE CETTE FONCTIONNALITÉ

This Is Us est une rubrique récurrente du Journal Sentinel Green Sheet, avec des histoires sur les gens, les lieux et les choses reflétant l'esprit et le cœur de notre communauté.

À propos de Meg Jones

Meg Jones est une journaliste d'affectation générale spécialisée dans les questions relatives aux militaires et aux anciens combattants. Meg faisait partie d'une équipe qui a été finaliste du prix Pulitzer en 2003, et est l'auteur de &ldquo World War II Milwaukee.&rdquo


Le pilier de Miller Park et ses coupons de conducteur désigné sont un succès auprès des fans

Le jour de l'ouverture à Miller Park cette année, Jim Henderson et Phyllis Purdoff figuraient tous les deux sur la liste des personnes handicapées.

Henderson n'était pas en uniforme en raison d'une inflammation de son épaule droite, et les lanceurs de relève ont besoin que leurs épaules soient en bonne forme. Purdoff n'était pas en uniforme en raison d'une blessure au genou, et les employés du stand des chauffeurs désignés ont besoin que leurs jambes restent debout pendant plusieurs heures pour distribuer des coupons de soda gratuits.

Tant de gens ont posé des questions sur Purdoff, qui travaille sur le stand depuis des décennies, qu'un panneau manuscrit a été apposé sur le comptoir &mdash "Phyllis est sur le DL mais reviendra bientôt."

"Je me suis arraché le genou. Au lit. Seule", a déclaré Purdoff, 81 ans, toujours déçue d'avoir raté sa première journée d'ouverture depuis qu'elle a commencé à travailler pour les Brewers en 1989.

C'est peut-être sa longévité. C'est peut-être parce qu'elle est toujours à l'avant-plan du stand des chauffeurs désignés à Miller Park. C'est peut-être ses cheveux. C'est peut-être parce que c'est un personnage, toujours prêt avec un sourire, une étincelle dans les yeux, une réplique accrocheuse.

Quelle que soit la raison, Purdoff est un élément bien-aimé et bien connu des jeux Brewers.

Ses outils pour le jour du match sont des paquets de coupons roses, un tampon encreur et un tampon qu'elle change à la date du jour. Elle tamponne rapidement chaque coupon avec la date avant de les déchirer et de les remettre à toute personne de 21 ans ou plus qui remet un reçu de stationnement à utiliser pour un soda gratuit. Quatre-vingt-un matchs par saison, environ 500 coupons par match, 26 ans.

C'est beaucoup de coupons de soda.

"Bon après-midi. Merci d'être venu. N'importe quel stand de concession », dit Purdoff dès que les portes s'ouvrent et que les fans commencent à se diriger vers le stand du conducteur désigné pour obtenir leur bon.

Certains lui serrent la main, d'autres la serrent dans leurs bras. La plupart connaissent son nom. Un homme en t-shirt arborant le vieux logo du gant des Brewers a dit : « Bonjour, jeune femme », alors qu'il récupérait son coupon.

Né et élevé à Milwaukee, Purdoff est un fan de baseball de Milwaukee depuis toujours. Elle suivait avidement les Braves et assistait à l'un des matchs des World Series de 1957. Elle a commencé à travailler pour la compagnie de téléphone en octobre 1951 alors qu'elle était encore au lycée.

Elle a passé près de 39 ans à la compagnie de téléphone, esquivant parfois pour assister aux matchs des Braves l'après-midi au County Stadium, disant à ses patrons qu'elle devait se rendre à un enterrement.

"Vous ne savez pas combien de tantes et de grands-mères sont décédées", a déclaré Purdoff, qui était superviseur du traitement des données lorsqu'elle a pris sa retraite.

Elle et son mari, James, décédé il y a 11 ans, avaient des billets pour les Packers au County Stadium et quelqu'un leur a suggéré de travailler comme huissiers. Ils ont commencé en 1988 pour les jeux Packers, et l'année suivante, ils ont commencé à travailler pour les Brewers.

Elle est au stand du conducteur désigné jusqu'à une heure après le début du match, puis se rend dans l'un des bureaux du stade pour d'autres tâches.

Quand elle n'est pas à Miller Park, Purdoff reste occupée et joue au bowling, au bingo tous les quelques mois, au poker le vendredi soir une fois par mois, un voyage d'une semaine en Arizona pendant l'entraînement de printemps. Elle regarde les matchs à l'extérieur à la télévision. Il est rare que Purdoff manque des matchs à Miller Park, mais elle en a raté quelques-uns au début de la saison pour le mariage de sa petite-fille en Floride. Sa petite-fille avait choisi la date des mois avant la publication du calendrier des Brewers 2015.

« Elle a dit : « Grand-mère, qu'est-ce que vous allez faire ? » J'ai dit que je n'avais qu'un nombre limité de petites-filles et que je voulais assister à leurs mariages », a déclaré Purdoff, qui a réussi à suivre le score des Brewers via des applications sportives sur les téléphones portables des invités lors de la réception de mariage.

Elle fait la connaissance de beaucoup de gens, beaucoup de gens la connaissent. Souvent, elle se fait arrêter à l'épicerie, au casino ou au centre commercial et quelqu'un dira, d'où je vous connais ? Parfois, les gens espionnent les cheveux &mdash sorte de caniche blanc pompadour &mdash et disent "Hé, c'est la dame du conducteur désigné."

"Est-ce réel ? Bien sûr, c'est réel", a déclaré Purdoff, tout en admettant que ses cheveux ne sont pas naturellement bouclés. "Oh non, je reçois un coup de pouce. Je me fais couper les cheveux toutes les six semaines, que j'en ai besoin ou non."

Purdoff aime son travail, aime les gens et aime les Brewers et prévoit de continuer à distribuer des coupons de soda jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus le faire.

"Tout le monde me demande quand j'aurai mon propre bobblehead ou quand je vais lancer le premier lancer", a déclaré Purdoff.

À PROPOS DE CETTE FONCTIONNALITÉ

This Is Us est une rubrique récurrente du Journal Sentinel Green Sheet, avec des histoires sur les gens, les lieux et les choses reflétant l'esprit et le cœur de notre communauté.

À propos de Meg Jones

Meg Jones est une journaliste d'affectation générale spécialisée dans les questions relatives aux militaires et aux anciens combattants. Meg faisait partie d'une équipe qui a été finaliste du prix Pulitzer en 2003, et est l'auteur de &ldquo World War II Milwaukee.&rdquo


Le pilier de Miller Park et ses coupons de conducteur désigné sont un succès auprès des fans

Le jour de l'ouverture à Miller Park cette année, Jim Henderson et Phyllis Purdoff figuraient tous les deux sur la liste des personnes handicapées.

Henderson n'était pas en uniforme en raison d'une inflammation de son épaule droite, et les lanceurs de relève ont besoin que leurs épaules soient en bonne forme. Purdoff n'était pas en uniforme en raison d'une blessure au genou, et les employés du stand des chauffeurs désignés ont besoin que leurs jambes restent debout pendant plusieurs heures pour distribuer des coupons de soda gratuits.

Tant de gens ont posé des questions sur Purdoff, qui travaille sur le stand depuis des décennies, qu'un panneau manuscrit a été apposé sur le comptoir &mdash "Phyllis est sur le DL mais reviendra bientôt."

"Je me suis arraché le genou. Au lit. Seule", a déclaré Purdoff, 81 ans, toujours déçue d'avoir raté sa première journée d'ouverture depuis qu'elle a commencé à travailler pour les Brewers en 1989.

C'est peut-être sa longévité. C'est peut-être parce qu'elle est toujours à l'avant-plan du stand des chauffeurs désignés à Miller Park. C'est peut-être ses cheveux. C'est peut-être parce que c'est un personnage, toujours prêt avec un sourire, une étincelle dans les yeux, une réplique accrocheuse.

Quelle que soit la raison, Purdoff est un élément bien-aimé et bien connu des jeux Brewers.

Ses outils pour le jour du match sont des paquets de coupons roses, un tampon encreur et un tampon qu'elle change à la date du jour. Elle tamponne rapidement chaque coupon avec la date avant de les déchirer et de les remettre à toute personne de 21 ans ou plus qui remet un reçu de stationnement à utiliser pour un soda gratuit. Quatre-vingt-un matchs par saison, environ 500 coupons par match, 26 ans.

C'est beaucoup de coupons de soda.

"Bon après-midi. Merci d'être venu. N'importe quel stand de concession », dit Purdoff dès que les portes s'ouvrent et que les fans commencent à se diriger vers le stand du conducteur désigné pour obtenir leur bon.

Certains lui serrent la main, d'autres la serrent dans leurs bras. La plupart connaissent son nom. Un homme en T-shirt arborant l'ancien logo du gant des Brewers a dit : « Bonjour, jeune femme », alors qu'il récupérait son coupon.

Né et élevé à Milwaukee, Purdoff est un fan de baseball de Milwaukee depuis toujours. Elle suivait avidement les Braves et assistait à l'un des matchs des World Series de 1957. Elle a commencé à travailler pour la compagnie de téléphone en octobre 1951 alors qu'elle était encore au lycée.

Elle a passé près de 39 ans à la compagnie de téléphone, esquivant parfois pour assister aux matchs des Braves l'après-midi au County Stadium, disant à ses patrons qu'elle devait se rendre à un enterrement.

"Vous ne savez pas combien de tantes et de grands-mères sont décédées", a déclaré Purdoff, qui était superviseur du traitement des données lorsqu'elle a pris sa retraite.

Elle et son mari, James, décédé il y a 11 ans, avaient des billets pour les Packers au County Stadium et quelqu'un leur a suggéré de travailler comme huissiers. Ils ont commencé en 1988 pour les jeux Packers, et l'année suivante, ils ont commencé à travailler pour les Brewers.

Elle est au stand du conducteur désigné jusqu'à une heure après le début du match, puis se rend dans l'un des bureaux du stade pour d'autres tâches.

Quand elle n'est pas à Miller Park, Purdoff reste occupée et joue au bowling, au bingo tous les quelques mois, au poker le vendredi soir une fois par mois, un voyage d'une semaine en Arizona pendant l'entraînement de printemps. Elle regarde les matchs à l'extérieur à la télévision. Il est rare que Purdoff manque des matchs à Miller Park, mais elle en a raté quelques-uns au début de la saison pour le mariage de sa petite-fille en Floride. Sa petite-fille avait choisi la date des mois avant la publication du calendrier des Brewers 2015.

« Elle a dit : « Grand-mère, qu'est-ce que vous allez faire ? » J'ai dit que je n'avais qu'un nombre limité de petites-filles et que je voulais assister à leurs mariages », a déclaré Purdoff, qui a réussi à suivre le score des Brewers via des applications sportives sur les téléphones portables des invités lors de la réception de mariage.

Elle fait la connaissance de beaucoup de gens, beaucoup de gens la connaissent. Souvent, elle se fait arrêter à l'épicerie, au casino ou au centre commercial et quelqu'un dira, d'où je vous connais ? Parfois, les gens espionnent les cheveux &mdash sorte de caniche blanc pompadour &mdash et disent "Hé, c'est la dame du conducteur désigné."

"Est-ce réel ? Bien sûr, c'est réel", a déclaré Purdoff, tout en admettant que ses cheveux ne sont pas naturellement bouclés. "Oh non, je reçois un coup de pouce. Je me fais couper les cheveux toutes les six semaines, que j'en ai besoin ou non."

Purdoff aime son travail, aime les gens et aime les Brewers et prévoit de continuer à distribuer des coupons de soda jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus le faire.

"Tout le monde me demande quand j'aurai mon propre bobblehead ou quand je vais lancer le premier lancer", a déclaré Purdoff.

À PROPOS DE CETTE FONCTIONNALITÉ

This Is Us est une rubrique récurrente du Journal Sentinel Green Sheet, avec des histoires sur les gens, les lieux et les choses reflétant l'esprit et le cœur de notre communauté.

À propos de Meg Jones

Meg Jones est une journaliste d'affectation générale spécialisée dans les questions relatives aux militaires et aux anciens combattants. Meg faisait partie d'une équipe qui a été finaliste du prix Pulitzer en 2003, et est l'auteur de &ldquo World War II Milwaukee.&rdquo


Le pilier de Miller Park et ses coupons de conducteur désigné sont un succès auprès des fans

Le jour de l'ouverture à Miller Park cette année, Jim Henderson et Phyllis Purdoff figuraient tous les deux sur la liste des personnes handicapées.

Henderson n'était pas en uniforme en raison d'une inflammation de son épaule droite, et les lanceurs de relève ont besoin que leurs épaules soient en bonne forme. Purdoff n'était pas en uniforme en raison d'une blessure au genou, et les employés du stand des chauffeurs désignés ont besoin que leurs jambes restent debout pendant plusieurs heures pour distribuer des coupons de soda gratuits.

Tant de gens ont posé des questions sur Purdoff, qui travaille sur le stand depuis des décennies, qu'un panneau manuscrit a été apposé sur le comptoir &mdash "Phyllis est sur le DL mais reviendra bientôt."

"Je me suis arraché le genou. Au lit. Seule", a déclaré Purdoff, 81 ans, toujours déçue d'avoir raté sa première journée d'ouverture depuis qu'elle a commencé à travailler pour les Brewers en 1989.

C'est peut-être sa longévité. C'est peut-être parce qu'elle est toujours à l'avant-plan du stand des chauffeurs désignés à Miller Park. C'est peut-être ses cheveux. C'est peut-être parce que c'est un personnage, toujours prêt avec un sourire, une étincelle dans les yeux, une réplique accrocheuse.

Quelle que soit la raison, Purdoff est un élément bien-aimé et bien connu des jeux Brewers.

Ses outils pour le jour du match sont des paquets de coupons roses, un tampon encreur et un tampon qu'elle change à la date du jour. Elle tamponne rapidement chaque coupon avec la date avant de les déchirer et de les remettre à toute personne de 21 ans ou plus qui remet un reçu de stationnement à utiliser pour un soda gratuit. Quatre-vingt-un matchs par saison, environ 500 coupons par match, 26 ans.

C'est beaucoup de coupons de soda.

"Bon après-midi. Merci d'être venu. N'importe quel stand de concession », dit Purdoff dès que les portes s'ouvrent et que les fans commencent à se diriger vers le stand du conducteur désigné pour obtenir leur bon.

Certains lui serrent la main, d'autres la serrent dans leurs bras. La plupart connaissent son nom. Un homme en T-shirt arborant l'ancien logo du gant des Brewers a dit : « Bonjour, jeune femme », alors qu'il récupérait son coupon.

Né et élevé à Milwaukee, Purdoff est un fan de baseball de Milwaukee depuis toujours. Elle suivait avidement les Braves et assistait à l'un des matchs des World Series de 1957. Elle a commencé à travailler pour la compagnie de téléphone en octobre 1951 alors qu'elle était encore au lycée.

Elle a passé près de 39 ans à la compagnie de téléphone, esquivant parfois pour assister aux matchs des Braves l'après-midi au County Stadium, disant à ses patrons qu'elle devait se rendre à un enterrement.

"Vous ne savez pas combien de tantes et de grands-mères sont décédées", a déclaré Purdoff, qui était superviseur du traitement des données lorsqu'elle a pris sa retraite.

Elle et son mari, James, décédé il y a 11 ans, avaient des billets pour les Packers au County Stadium et quelqu'un leur a suggéré de travailler comme huissiers. Ils ont commencé en 1988 pour les jeux Packers, et l'année suivante, ils ont commencé à travailler pour les Brewers.

Elle est au stand du conducteur désigné jusqu'à une heure après le début du match, puis se rend dans l'un des bureaux du stade pour d'autres tâches.

Quand elle n'est pas à Miller Park, Purdoff reste occupée et joue au bowling, au bingo tous les quelques mois, au poker le vendredi soir une fois par mois, un voyage d'une semaine en Arizona pendant l'entraînement de printemps. Elle regarde les matchs à l'extérieur à la télévision. Il est rare que Purdoff manque des matchs à Miller Park, mais elle en a raté quelques-uns au début de la saison pour le mariage de sa petite-fille en Floride. Sa petite-fille avait choisi la date des mois avant la publication du calendrier des Brewers 2015.

« Elle a dit : « Grand-mère, qu'est-ce que vous allez faire ? » J'ai dit que je n'avais qu'un nombre limité de petites-filles et que je voulais assister à leurs mariages », a déclaré Purdoff, qui a réussi à suivre le score des Brewers via des applications sportives sur les téléphones portables des invités lors de la réception de mariage.

Elle fait la connaissance de beaucoup de gens, beaucoup de gens la connaissent. Souvent, elle se fait arrêter à l'épicerie, au casino ou au centre commercial et quelqu'un dira, d'où je vous connais ? Parfois, les gens espionnent les cheveux &mdash sorte de caniche blanc pompadour &mdash et disent "Hé, c'est la dame du conducteur désigné."

"Est-ce réel ? Bien sûr, c'est réel", a déclaré Purdoff, tout en admettant que ses cheveux ne sont pas naturellement bouclés. "Oh non, je reçois un coup de pouce. Je me fais couper les cheveux toutes les six semaines, que j'en ai besoin ou non."

Purdoff aime son travail, aime les gens et aime les Brewers et prévoit de continuer à distribuer des coupons de soda jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus le faire.

"Tout le monde me demande quand j'aurai mon propre bobblehead ou quand je vais lancer le premier lancer", a déclaré Purdoff.

À PROPOS DE CETTE FONCTIONNALITÉ

This Is Us est une rubrique récurrente du Journal Sentinel Green Sheet, avec des histoires sur les gens, les lieux et les choses reflétant l'esprit et le cœur de notre communauté.

À propos de Meg Jones

Meg Jones est une journaliste d'affectation générale spécialisée dans les questions relatives aux militaires et aux anciens combattants. Meg faisait partie d'une équipe qui a été finaliste du prix Pulitzer en 2003, et est l'auteur de &ldquo World War II Milwaukee.&rdquo


Le pilier de Miller Park et ses coupons de conducteur désigné sont un succès auprès des fans

Le jour de l'ouverture à Miller Park cette année, Jim Henderson et Phyllis Purdoff figuraient tous les deux sur la liste des personnes handicapées.

Henderson n'était pas en uniforme en raison d'une inflammation de son épaule droite, et les lanceurs de relève ont besoin que leurs épaules soient en bonne forme. Purdoff n'était pas en uniforme en raison d'une blessure au genou, et les employés du stand des chauffeurs désignés ont besoin que leurs jambes restent debout pendant plusieurs heures pour distribuer des coupons de soda gratuits.

Tant de gens ont posé des questions sur Purdoff, qui travaille sur le stand depuis des décennies, qu'un panneau manuscrit a été apposé sur le comptoir &mdash "Phyllis est sur le DL mais reviendra bientôt."

"Je me suis arraché le genou. Au lit. Seule", a déclaré Purdoff, 81 ans, toujours déçue d'avoir raté sa première journée d'ouverture depuis qu'elle a commencé à travailler pour les Brewers en 1989.

C'est peut-être sa longévité. C'est peut-être parce qu'elle est toujours à l'avant-plan du stand des chauffeurs désignés à Miller Park. C'est peut-être ses cheveux. C'est peut-être parce que c'est un personnage, toujours prêt avec un sourire, une étincelle dans les yeux, une réplique accrocheuse.

Quelle que soit la raison, Purdoff est un élément bien-aimé et bien connu des jeux Brewers.

Ses outils pour le jour du match sont des paquets de coupons roses, un tampon encreur et un tampon qu'elle change à la date du jour. Elle tamponne rapidement chaque coupon avec la date avant de les déchirer et de les remettre à toute personne de 21 ans ou plus qui remet un reçu de stationnement à utiliser pour un soda gratuit. Quatre-vingt-un matchs par saison, environ 500 coupons par match, 26 ans.

C'est beaucoup de coupons de soda.

"Bon après-midi. Merci d'être venu. N'importe quel stand de concession », dit Purdoff dès que les portes s'ouvrent et que les fans commencent à se diriger vers le stand du conducteur désigné pour obtenir leur bon.

Certains lui serrent la main, d'autres la serrent dans leurs bras. La plupart connaissent son nom. Un homme en t-shirt arborant le vieux logo du gant des Brewers a dit : « Bonjour, jeune femme », alors qu'il récupérait son coupon.

Né et élevé à Milwaukee, Purdoff est un fan de baseball de Milwaukee depuis toujours. Elle suivait avidement les Braves et assistait à l'un des matchs des World Series de 1957. Elle a commencé à travailler pour la compagnie de téléphone en octobre 1951 alors qu'elle était encore au lycée.

Elle a passé près de 39 ans à la compagnie de téléphone, esquivant parfois pour assister aux matchs des Braves l'après-midi au County Stadium, disant à ses patrons qu'elle devait se rendre à un enterrement.

"Vous ne savez pas combien de tantes et de grands-mères sont décédées", a déclaré Purdoff, qui était superviseur du traitement des données lorsqu'elle a pris sa retraite.

Elle et son mari, James, décédé il y a 11 ans, avaient des billets pour les Packers au County Stadium et quelqu'un leur a suggéré de travailler comme huissiers. Ils ont commencé en 1988 pour les jeux Packers, et l'année suivante, ils ont commencé à travailler pour les Brewers.

Elle est au stand du conducteur désigné jusqu'à une heure après le début du match, puis se rend dans l'un des bureaux du stade pour d'autres tâches.

Quand elle n'est pas à Miller Park, Purdoff reste occupée et joue au bowling, au bingo tous les quelques mois, au poker le vendredi soir une fois par mois, un voyage d'une semaine en Arizona pendant l'entraînement de printemps. Elle regarde les matchs à l'extérieur à la télévision. Il est rare que Purdoff manque des matchs à Miller Park, mais elle en a raté quelques-uns au début de la saison pour le mariage de sa petite-fille en Floride. Sa petite-fille avait choisi la date des mois avant la publication du calendrier des Brewers 2015.

« Elle a dit : « Grand-mère, qu'est-ce que vous allez faire ? » J'ai dit que je n'avais qu'un nombre limité de petites-filles et que je voulais assister à leurs mariages », a déclaré Purdoff, qui a réussi à suivre le score des Brewers via des applications sportives sur les téléphones portables des invités lors de la réception de mariage.

Elle fait la connaissance de beaucoup de gens, beaucoup de gens la connaissent. Souvent, elle se fait arrêter à l'épicerie, au casino ou au centre commercial et quelqu'un dira, d'où je vous connais ? Parfois, les gens espionnent les cheveux &mdash sorte de caniche blanc pompadour &mdash et disent "Hé, c'est la dame du conducteur désigné."

"Est-ce réel ? Bien sûr, c'est réel", a déclaré Purdoff, tout en admettant que ses cheveux ne sont pas naturellement bouclés. "Oh non, je reçois un coup de pouce. Je me fais couper les cheveux toutes les six semaines, que j'en ai besoin ou non."

Purdoff aime son travail, aime les gens et aime les Brewers et prévoit de continuer à distribuer des coupons de soda jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus le faire.

"Everybody asks me when I'll get my own bobblehead or when I'm going to throw out the first pitch," said Purdoff.

ABOUT THIS FEATURE

This Is Us is a recurring feature in the Journal Sentinel Green Sheet, with stories on the people, places and things reflecting the spirit and heart of our community.

About Meg Jones

Meg Jones is a general assignment reporter who specializes in military and veterans issues. Meg was part of a team that was a Pulitzer Prize finalist in 2003, and is the author of &ldquo World War II Milwaukee .&rdquo


Miller Park mainstay and her Designated Driver coupons are a hit with fans

On opening day at Miller Park this year, Jim Henderson and Phyllis Purdoff were both on the disabled list.

Henderson was not in uniform because of inflammation in his right shoulder, and relief pitchers need their shoulders in good shape. Purdoff was not in uniform because of a knee injury, and Designated Driver booth workers need their legs to stand for several hours passing out free soda coupons.

So many people asked about Purdoff, who has worked at the booth for decades, that a handwritten sign was affixed to the counter &mdash "Phyllis is on the DL but will return soon."

"I wrenched my knee. In bed. Alone," said Purdoff, 81, still sounding bummed about missing her first opening day since she started working for the Brewers in 1989.

Maybe it's her longevity. Maybe it's because she's always front and center in the Designated Driver booth at Miller Park. Maybe it's her hair. Maybe it's because she's a character, always ready with a smile, a twinkle in her eye, a snappy retort.

Whatever the reason, Purdoff is a beloved and well-known fixture at Brewers games.

Her game-day tools are packs of pink coupons, an ink pad and a stamp she changes to the day's date. She rapidly stamps each voucher with the date before tearing them off and handing them to anyone 21 or older who turns in a parking receipt to use for a free soda. Eighty-one games a season, roughly 500 coupons per game, 26 years.

That's a lot of soda coupons.

"Good afternoon. Thanks for coming. Any concession stand," Purdoff says as soon as the gates open and fans begin streaming toward the Designated Driver booth to get their voucher.

Some shake her hand, others give her a hug. Most know her name. A man in a T-shirt sporting the old Brewers glove logo said, "Hi, young lady," as he picked up his coupon.

Born and raised in Milwaukee, Purdoff is a lifelong Milwaukee baseball fan. She avidly followed the Braves and attended one of the 1957 World Series games. She began working for the phone company in October 1951 while still in high school &mdash she went to the now defunct Girls' Trade and Technical High School, Class of '52 &mdash earning 85 cents an hour sorting tickets and typing.

She spent almost 39 years at the phone company, ducking out sometimes to catch afternoon Braves games at County Stadium, telling her bosses she had to go to a funeral.

"You don't know how many aunts and grandmas passed away," said Purdoff, who was supervisor of data processing when she retired.

She and her husband, James, who died 11 years ago, had Packers tickets at County Stadium and someone suggested they work as ushers. They started in 1988 for Packers games, and the next year they began working for the Brewers.

She's at the Designated Driver booth until one hour after the game starts, then moves to one of the stadium offices for more duties.

When she's not at Miller Park, Purdoff stays busy &mdash bowling, bingo every few months, Friday night poker once a month, a one-week trip to Arizona during spring training. She watches away games on TV. It's rare for Purdoff to miss games at Miller Park, but she did miss a few early this season for her granddaughter's wedding in Florida. Her granddaughter had picked the date months before the 2015 Brewers schedule was released.

"She said, 'Grandma, what are you going to do?' I said I've only got so many granddaughters and I want to go their weddings," said Purdoff, who managed to keep track of the Brewers score via sports apps on guests' cellphones at the wedding reception.

She gets to know a lot of people quite a few people know her. Often, she'll get stopped at the grocery store, casino or shopping mall and someone will say, where do I know you from? Sometimes people spy the hair &mdash sort of a white poodle pompadour &mdash and say "Hey, it's the Designated Driver lady."

"Is it real? Of course it's real," said Purdoff, while admitting that her hair is not naturally curly. "Oh no, I get a boost. I get a haircut every six weeks whether I need it or not."

Purdoff loves her job, loves people and loves the Brewers and plans to continue handing out soda coupons until she can't do it any longer.

"Everybody asks me when I'll get my own bobblehead or when I'm going to throw out the first pitch," said Purdoff.

ABOUT THIS FEATURE

This Is Us is a recurring feature in the Journal Sentinel Green Sheet, with stories on the people, places and things reflecting the spirit and heart of our community.

About Meg Jones

Meg Jones is a general assignment reporter who specializes in military and veterans issues. Meg was part of a team that was a Pulitzer Prize finalist in 2003, and is the author of &ldquo World War II Milwaukee .&rdquo


Miller Park mainstay and her Designated Driver coupons are a hit with fans

On opening day at Miller Park this year, Jim Henderson and Phyllis Purdoff were both on the disabled list.

Henderson was not in uniform because of inflammation in his right shoulder, and relief pitchers need their shoulders in good shape. Purdoff was not in uniform because of a knee injury, and Designated Driver booth workers need their legs to stand for several hours passing out free soda coupons.

So many people asked about Purdoff, who has worked at the booth for decades, that a handwritten sign was affixed to the counter &mdash "Phyllis is on the DL but will return soon."

"I wrenched my knee. In bed. Alone," said Purdoff, 81, still sounding bummed about missing her first opening day since she started working for the Brewers in 1989.

Maybe it's her longevity. Maybe it's because she's always front and center in the Designated Driver booth at Miller Park. Maybe it's her hair. Maybe it's because she's a character, always ready with a smile, a twinkle in her eye, a snappy retort.

Whatever the reason, Purdoff is a beloved and well-known fixture at Brewers games.

Her game-day tools are packs of pink coupons, an ink pad and a stamp she changes to the day's date. She rapidly stamps each voucher with the date before tearing them off and handing them to anyone 21 or older who turns in a parking receipt to use for a free soda. Eighty-one games a season, roughly 500 coupons per game, 26 years.

That's a lot of soda coupons.

"Good afternoon. Thanks for coming. Any concession stand," Purdoff says as soon as the gates open and fans begin streaming toward the Designated Driver booth to get their voucher.

Some shake her hand, others give her a hug. Most know her name. A man in a T-shirt sporting the old Brewers glove logo said, "Hi, young lady," as he picked up his coupon.

Born and raised in Milwaukee, Purdoff is a lifelong Milwaukee baseball fan. She avidly followed the Braves and attended one of the 1957 World Series games. She began working for the phone company in October 1951 while still in high school &mdash she went to the now defunct Girls' Trade and Technical High School, Class of '52 &mdash earning 85 cents an hour sorting tickets and typing.

She spent almost 39 years at the phone company, ducking out sometimes to catch afternoon Braves games at County Stadium, telling her bosses she had to go to a funeral.

"You don't know how many aunts and grandmas passed away," said Purdoff, who was supervisor of data processing when she retired.

She and her husband, James, who died 11 years ago, had Packers tickets at County Stadium and someone suggested they work as ushers. They started in 1988 for Packers games, and the next year they began working for the Brewers.

She's at the Designated Driver booth until one hour after the game starts, then moves to one of the stadium offices for more duties.

When she's not at Miller Park, Purdoff stays busy &mdash bowling, bingo every few months, Friday night poker once a month, a one-week trip to Arizona during spring training. She watches away games on TV. It's rare for Purdoff to miss games at Miller Park, but she did miss a few early this season for her granddaughter's wedding in Florida. Her granddaughter had picked the date months before the 2015 Brewers schedule was released.

"She said, 'Grandma, what are you going to do?' I said I've only got so many granddaughters and I want to go their weddings," said Purdoff, who managed to keep track of the Brewers score via sports apps on guests' cellphones at the wedding reception.

She gets to know a lot of people quite a few people know her. Often, she'll get stopped at the grocery store, casino or shopping mall and someone will say, where do I know you from? Sometimes people spy the hair &mdash sort of a white poodle pompadour &mdash and say "Hey, it's the Designated Driver lady."

"Is it real? Of course it's real," said Purdoff, while admitting that her hair is not naturally curly. "Oh no, I get a boost. I get a haircut every six weeks whether I need it or not."

Purdoff loves her job, loves people and loves the Brewers and plans to continue handing out soda coupons until she can't do it any longer.

"Everybody asks me when I'll get my own bobblehead or when I'm going to throw out the first pitch," said Purdoff.

ABOUT THIS FEATURE

This Is Us is a recurring feature in the Journal Sentinel Green Sheet, with stories on the people, places and things reflecting the spirit and heart of our community.

About Meg Jones

Meg Jones is a general assignment reporter who specializes in military and veterans issues. Meg was part of a team that was a Pulitzer Prize finalist in 2003, and is the author of &ldquo World War II Milwaukee .&rdquo


Miller Park mainstay and her Designated Driver coupons are a hit with fans

On opening day at Miller Park this year, Jim Henderson and Phyllis Purdoff were both on the disabled list.

Henderson was not in uniform because of inflammation in his right shoulder, and relief pitchers need their shoulders in good shape. Purdoff was not in uniform because of a knee injury, and Designated Driver booth workers need their legs to stand for several hours passing out free soda coupons.

So many people asked about Purdoff, who has worked at the booth for decades, that a handwritten sign was affixed to the counter &mdash "Phyllis is on the DL but will return soon."

"I wrenched my knee. In bed. Alone," said Purdoff, 81, still sounding bummed about missing her first opening day since she started working for the Brewers in 1989.

Maybe it's her longevity. Maybe it's because she's always front and center in the Designated Driver booth at Miller Park. Maybe it's her hair. Maybe it's because she's a character, always ready with a smile, a twinkle in her eye, a snappy retort.

Whatever the reason, Purdoff is a beloved and well-known fixture at Brewers games.

Her game-day tools are packs of pink coupons, an ink pad and a stamp she changes to the day's date. She rapidly stamps each voucher with the date before tearing them off and handing them to anyone 21 or older who turns in a parking receipt to use for a free soda. Eighty-one games a season, roughly 500 coupons per game, 26 years.

That's a lot of soda coupons.

"Good afternoon. Thanks for coming. Any concession stand," Purdoff says as soon as the gates open and fans begin streaming toward the Designated Driver booth to get their voucher.

Some shake her hand, others give her a hug. Most know her name. A man in a T-shirt sporting the old Brewers glove logo said, "Hi, young lady," as he picked up his coupon.

Born and raised in Milwaukee, Purdoff is a lifelong Milwaukee baseball fan. She avidly followed the Braves and attended one of the 1957 World Series games. She began working for the phone company in October 1951 while still in high school &mdash she went to the now defunct Girls' Trade and Technical High School, Class of '52 &mdash earning 85 cents an hour sorting tickets and typing.

She spent almost 39 years at the phone company, ducking out sometimes to catch afternoon Braves games at County Stadium, telling her bosses she had to go to a funeral.

"You don't know how many aunts and grandmas passed away," said Purdoff, who was supervisor of data processing when she retired.

She and her husband, James, who died 11 years ago, had Packers tickets at County Stadium and someone suggested they work as ushers. They started in 1988 for Packers games, and the next year they began working for the Brewers.

She's at the Designated Driver booth until one hour after the game starts, then moves to one of the stadium offices for more duties.

When she's not at Miller Park, Purdoff stays busy &mdash bowling, bingo every few months, Friday night poker once a month, a one-week trip to Arizona during spring training. She watches away games on TV. It's rare for Purdoff to miss games at Miller Park, but she did miss a few early this season for her granddaughter's wedding in Florida. Her granddaughter had picked the date months before the 2015 Brewers schedule was released.

"She said, 'Grandma, what are you going to do?' I said I've only got so many granddaughters and I want to go their weddings," said Purdoff, who managed to keep track of the Brewers score via sports apps on guests' cellphones at the wedding reception.

She gets to know a lot of people quite a few people know her. Often, she'll get stopped at the grocery store, casino or shopping mall and someone will say, where do I know you from? Sometimes people spy the hair &mdash sort of a white poodle pompadour &mdash and say "Hey, it's the Designated Driver lady."

"Is it real? Of course it's real," said Purdoff, while admitting that her hair is not naturally curly. "Oh no, I get a boost. I get a haircut every six weeks whether I need it or not."

Purdoff loves her job, loves people and loves the Brewers and plans to continue handing out soda coupons until she can't do it any longer.

"Everybody asks me when I'll get my own bobblehead or when I'm going to throw out the first pitch," said Purdoff.

ABOUT THIS FEATURE

This Is Us is a recurring feature in the Journal Sentinel Green Sheet, with stories on the people, places and things reflecting the spirit and heart of our community.

About Meg Jones

Meg Jones is a general assignment reporter who specializes in military and veterans issues. Meg was part of a team that was a Pulitzer Prize finalist in 2003, and is the author of &ldquo World War II Milwaukee .&rdquo


Miller Park mainstay and her Designated Driver coupons are a hit with fans

On opening day at Miller Park this year, Jim Henderson and Phyllis Purdoff were both on the disabled list.

Henderson was not in uniform because of inflammation in his right shoulder, and relief pitchers need their shoulders in good shape. Purdoff was not in uniform because of a knee injury, and Designated Driver booth workers need their legs to stand for several hours passing out free soda coupons.

So many people asked about Purdoff, who has worked at the booth for decades, that a handwritten sign was affixed to the counter &mdash "Phyllis is on the DL but will return soon."

"I wrenched my knee. In bed. Alone," said Purdoff, 81, still sounding bummed about missing her first opening day since she started working for the Brewers in 1989.

Maybe it's her longevity. Maybe it's because she's always front and center in the Designated Driver booth at Miller Park. Maybe it's her hair. Maybe it's because she's a character, always ready with a smile, a twinkle in her eye, a snappy retort.

Whatever the reason, Purdoff is a beloved and well-known fixture at Brewers games.

Her game-day tools are packs of pink coupons, an ink pad and a stamp she changes to the day's date. She rapidly stamps each voucher with the date before tearing them off and handing them to anyone 21 or older who turns in a parking receipt to use for a free soda. Eighty-one games a season, roughly 500 coupons per game, 26 years.

That's a lot of soda coupons.

"Good afternoon. Thanks for coming. Any concession stand," Purdoff says as soon as the gates open and fans begin streaming toward the Designated Driver booth to get their voucher.

Some shake her hand, others give her a hug. Most know her name. A man in a T-shirt sporting the old Brewers glove logo said, "Hi, young lady," as he picked up his coupon.

Born and raised in Milwaukee, Purdoff is a lifelong Milwaukee baseball fan. She avidly followed the Braves and attended one of the 1957 World Series games. She began working for the phone company in October 1951 while still in high school &mdash she went to the now defunct Girls' Trade and Technical High School, Class of '52 &mdash earning 85 cents an hour sorting tickets and typing.

She spent almost 39 years at the phone company, ducking out sometimes to catch afternoon Braves games at County Stadium, telling her bosses she had to go to a funeral.

"You don't know how many aunts and grandmas passed away," said Purdoff, who was supervisor of data processing when she retired.

She and her husband, James, who died 11 years ago, had Packers tickets at County Stadium and someone suggested they work as ushers. They started in 1988 for Packers games, and the next year they began working for the Brewers.

She's at the Designated Driver booth until one hour after the game starts, then moves to one of the stadium offices for more duties.

When she's not at Miller Park, Purdoff stays busy &mdash bowling, bingo every few months, Friday night poker once a month, a one-week trip to Arizona during spring training. She watches away games on TV. It's rare for Purdoff to miss games at Miller Park, but she did miss a few early this season for her granddaughter's wedding in Florida. Her granddaughter had picked the date months before the 2015 Brewers schedule was released.

"She said, 'Grandma, what are you going to do?' I said I've only got so many granddaughters and I want to go their weddings," said Purdoff, who managed to keep track of the Brewers score via sports apps on guests' cellphones at the wedding reception.

She gets to know a lot of people quite a few people know her. Often, she'll get stopped at the grocery store, casino or shopping mall and someone will say, where do I know you from? Sometimes people spy the hair &mdash sort of a white poodle pompadour &mdash and say "Hey, it's the Designated Driver lady."

"Is it real? Of course it's real," said Purdoff, while admitting that her hair is not naturally curly. "Oh no, I get a boost. I get a haircut every six weeks whether I need it or not."

Purdoff loves her job, loves people and loves the Brewers and plans to continue handing out soda coupons until she can't do it any longer.

"Everybody asks me when I'll get my own bobblehead or when I'm going to throw out the first pitch," said Purdoff.

ABOUT THIS FEATURE

This Is Us is a recurring feature in the Journal Sentinel Green Sheet, with stories on the people, places and things reflecting the spirit and heart of our community.

About Meg Jones

Meg Jones is a general assignment reporter who specializes in military and veterans issues. Meg was part of a team that was a Pulitzer Prize finalist in 2003, and is the author of &ldquo World War II Milwaukee .&rdquo


Voir la vidéo: olutta (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Mohammad

    Tu as tout à fait raison. Il y a quelque chose dans ce domaine et une excellente idée, je suis d'accord avec vous.

  2. Kunsgnos

    Un spam dans les commentaires ... Auteur, si vous m'entendez, écrivez à cet e-mail - il y a de bonnes suggestions pour votre blog

  3. Voodoogis

    Je suis fini, je m'excuse, mais ça ne m'approche pas. je vais chercher plus loin.

  4. Seraphim

    Vous avez tort. Je propose d'en discuter. Écrivez-moi dans PM.

  5. Jukus

    La très bonne information

  6. Macdougal

    j'espère que tout le monde est normal



Écrire un message